Nos ingrédients / Les graines de lin

Publié par Catherine Kluger le

Nos Granola ne sont composés que de flocons d'avoine, du miel, de l'huile de colza, des oléagineux (amandes, noisettes, noix de cajou, …), des graines, des épices … et rien d’autre !
Tous nos ingrédients sont BIO et soigneusement sélectionnés par nos soins pour leurs intérêts nutritionnels, organoleptiques mais aussi en fonction de leur provenance géographique et dans le respect de la naturalité. Ainsi, nos produits ne contiennent pas de substances controversées ni d’additifs !
La graine de lin, l’une de nos graines fétiches, est en passe de devenir un important ingrédient alimentaire fonctionnel en raison de sa riche teneur en acide α-linolénique, un acide gras poly-insaturé, aussi communément appelé oméga-3 ; en lignanes (WEAVER, CHEONG, 2005) et en fibres (TOURE, XUEMING, 2010).
Les Oméga-3 sont des acides gras essentiels et indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. En effet, ils participent à la régulation de la tension artérielle et contribuent à l’augmentation du taux de bon cholestérol en régulant la cholestérolémie et limite la constitution des plaques d’athérome en diminuant les triglycérides sanguins. (LAMBLIN et al., 2008)
Les graines de lin sont riches en fibres (presque 27,3 g de fibres pour 100 g de graines de lin). Les fibres sont reconnues comme participant au bon fonctionnement de notre transit intestinal. Elles sont également réputées pour leur effet satiétogène.
Les lignanes du lin sont des phyto-œstrogènes, qui, métabolisés en entérolignanes après leur ingestion par les mammifères, offriraient une protection face à l’apparition et au développement de certains cancers hormono-dépendants (sein, prostate). (LAMBLIN et al., 2008)
L'huile de lin, les fibres et les lignanes de lin ont des avantages potentiels pour la santé tels que la réduction des maladies cardiovasculaires, de l'athérosclérose, du diabète, du cancer, de l'arthrite, de l'ostéoporose, des maladies auto-immunes et neurologiques. De plus, la protéine de lin aiderait dans la prévention et le traitement des maladies cardiaques et dans le soutien du système immunitaire. (GILL et al., 2014)
Enfin, la consommation de graines de lin a déjà été précédemment associée au changement dans le déclin des marqueurs osseux notamment chez les femmes ménopausées. (MARTINI, 2001)

← Article précédent Article suivant →